Vous êtes ici

Accueil » Revue de Presse - Année : 2013

Revue de Presse - Année : 2013

Janvier FévrierMarsAvrilMaiJuinJuilletAoûtSeptembre Octobre Novembre Décembre

 

Janvier

Lundi 21 janvier 2013 / Ouest-France

Chantal Volz, la passionnée de lecture 

Chantal Volz a une grande passion pour la lecture. Elle dévore trois livres par semaine. « Je lis beaucoup, dans ma cuisine, le dimanche matin dans mon lit, explique t-elle en recevant le trophée de la culture des mains du maire Bernard Aunette, lors de la cérémonie des voeux. « Un livre, c'est une rencontre entre un auteur et un lecteur. »

Pour faire partager sa passion, elle a initié depuis 2011, un cycle de conférence à la médiathèque, « Revisitons nos classiques ». « L'idée m'est venue avec les conférences sur l'art du Cabaret des Savoirs » enchaîne-elle. « Le but est de donner envie de lire des livres que tout le monde connaît mais que personne n'a jamais lus. » Chaque causerie est animée avec des extraits de film, de la musique, de la peinture, ou un diaporama.

Après L'Odyssée, Oedipe Roi, et Roméo et Juliette de Shakespeare, elle évoquera en mars, Les liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos.

 

Mardi 22 janvier 2013 / Ouest-France

Exposition : des portraits de jazzmen à la médiathèque

Trois questions à...

Jean-Noël Badaud, Lucéen, expose une vingtaine de portraits épurés à la médiathèque René-Goscinny jusqu'au 7 février. À ne pas manquer.

Vous dessinez depuis combien de temps ?

Depuis que je suis tout petit, je crayonne. J'ai toujours dessiné pendant mes loisirs. J'ai aussi sculpté. Autodidacte, je n'aimerai pas être conseillé. Je dessine à mon idée. Je campe les personnages que j'aime. Une tête me plaît dans un journal, je l'esquisse. J'aime bien dessiner les mains. Mon dernier dessin est le portrait de la petite fille de 6 mois de ma kinésithérapeute. Je fais du lavis, c'est-à-dire du dessin à l'encre de chine, noir la plupart du temps. J'utilise aussi, l'encre Watermann, la classique, celle qui a des beaux reflets bleus. J'exécute un portrait en 3 heures. Je dessine par symétrie. Le corps c'est comme un fil à plomb. Ma préférence va aux chanteurs, Brassens, Léo Ferré, Juliette Gréco, Brel (qui est difficile à dessiner). À partir de cartes postales, je reproduis aussi des paysages du vieux Nantes. En général, c'est très apprécié.

Pourquoi cet engouement pour les jazzmen ?

Je suis tombé dans la marmite dans les années 70. Une passion pour le jazz. Avant j'écoutais du rock, Elvis Presley. Puis le jazz m'a enthousiasmé, à commencer par Amstrong. Ma collection doit être d'environ trois cents CD.

Je me suis attaché aux plus grands, des pianistes, trompettistes, saxophonistes : John Coltrane, Keith Jarret, Miles Davis, Mingus, Michel Portal, Joe Anderson. En tout, j'ai dû réaliser une centaine de portraits. J'en donne beaucoup.

Quels sont vos projets ?

Refaire des portraits de Barbara puis dessiner des artistes plus actuels, tels que Melody Gardot. Je pense aussi exposer à la salle municipale du Bignon au mois de mars, peut-être ma série sur Giacometti.

À noter que l'expo suscite un intérêt particulier et que les emprunts de la collection jazz ont explosé.

Contact. tél. 06 33 62 33 40.

 

Mercredi 23 janvier 2013 / Ouest-France

Samedi et dimanche après-midi, c'est « À vous de jouer ! » 

Un week-end entièrement dédié au jeu, en famille ou entre amis. Des grands classiques aux inédits, du solitaire au tournoi en équipe... « Deux après-midis de jeu, de jeux et encore de jeux » précisent les animatrices de la ludothèque René-Goscinny qui seront là pour présenter les nouveautés et accompagner les joueurs de tout âge. « Ça plaît à toutes les couches de la population. L'ambiance et le décor, c'est une surprise. »

Pour la 3 e édition, Ligéria se transforme en véritable terrain de jeux sur 1 000 m 2 . Le public pourra découvrir plus de trois cents jeux. Il y en aura pour tous les goûts. Tester les nouveaux jeux, construire une tour géante en Kapla, accompagner son enfant sur les parcours de motricité et d'éveil, ou sur des espaces sensoriels et d'imitation, se déguiser, développer sa dextérité avec les jeux surdimensionnés en bois, relever les défis des smart games ou du jungle speed, apprendre le célèbre jeu d'échec, repérer les incontournables jeux de cartes, de société, de règles et de plateaux, partager un goûter... Ouf! « On se balade partout. On peut être dans le jeu ou spectateur. »

Velodroom, drôle de spectacle !

Créé par la compagnie belge Zinderling, ce spectacle rassemble deux bicyclettes, deux équipes, deux écrans, deux fameux coureurs et un parcours surprenant. Qui va gagner ? « Ce sont les spectateurs qui décident car ce sont leurs mollets qui mènent la course. » Se mêlent cris de joie, coureurs promettant, jalousie, dopage, tricherie et commentateurs déchaînés, pour une compétition cyclo-cinématique complètement décalée. Dimanche à 15 h, 16 h et 17 h. Places gratuites à retirer à Ligéria 1 h avant la séance

Samedi 26 et le dimanche 27 janvier, de 14 h à 18 h à Ligéria (80, rue de la Loire), entrée libre. Contact. Service culturel, tél. 02 40 68 16 39 ou ludothèque, tél. 02 40 68 16 54. www.sainte-luce-loire.com

 

Lundi 28 janvier 2013 / Ouest-France

« À vous de jouer ! » : un franc succès ce week-end

Organisée par le service culturel, la manifestation, A vous de jouer a rencontré un franc succès. Mille quatre cents personnes ont fréquenté durant le week-end, la salle Ligéria. Des Lucéens mais aussi des joueurs de l'agglomération nantaise.

La trentaine, Sylviane et Nicolas sont des habitués de la ludothèque. Ils ont fait connaissance avec Fred et Laurence, la quarantaine, autour de la table de jeux. « C'est la vertu socialisante du jeu, explique Sandrine Simon, responsable de la ludothèque. Je vais chercher des joueurs, dans la salle si besoin est. Ils apprennent à se connaître et ça crée des liens. »

« On n'a pas la télé, disent en choeur, nos quatre joueurs. On joue plusieurs fois par semaine, chez nous, le soir. On aime bien les jeux de gestion où il faut faire un maximum de choses en un minimum de coups. On optimise notre partie pour faire le plus de points. » Les jeux de stratégie leur conviennent de même que les jeux thématiques. « Aux jeux, l'un contre l'autre, on préfère les jeux coopératifs. » Fred crée même ses propres jeux et en a vendu certains.

« Jouer, ça empêche de vieillir », disent ces passionnés avant de retourner à leur partie

Février

Lundi 04 février 2013 / Ouest-France

Renée Losq, une femme engagée dans la résistance 

 Grande figure de la commune disparue, fin 2003, Renée Losq rattache Sainte-Luce à l'histoire de la résistance. À l'occasion du 70 e anniversaire du procès des 42, la Ville lui rend hommage.

Un couple de militants

Renée Baudic, née à Nantes en 1910 travaille ans une entreprise de vêtements militaires. Elle épouse en 1930 Jean Losq, ouvrier à l'usine des Batignolles. Le couple s'installe dans la cité ouvrière de la Halvèque. Tous deux adhérent au Parti communiste français, en 1935 et s'impliquent dès 1940 dans la résistance.

Soupçonné d'être un des dirigeants des FTP (Francs-tireurs et partisans), le résistant Jean Losq est condamné et fusillé par les nazis, avec ses camarades, le 13 février 1943, au stand de tir du Bêle, à l'issue du procès des 42. Renée est arrêtée elle aussi. Emprisonnée, elle sera déportée dans les camps de concentration de Ravensbrück et Mathaussen. Au moment de leur arrestation, en septembre 42, Renée et Jean ont sept enfants. Lorsqu'elle est libérée le 23 avril 1945, après trente-deux mois de captivité, elle ne pèse plus que 32 kg. Elle a 35 ans. Elle revient à Nantes le 2 mai et retrouve ses enfants. Elle s'installe à Sainte-Luce au village de Bellevue en 1952.

Une femme engagée et respectée

Ses engagements sont multiples dans les associations et le parti communiste. Elle n'a cessé de témoigner de l'horreur de la guerre. « Plus jamais ça. La paix, la paix », répétait-elle. Cette femme de conviction n'a pu commencer à parler que dans les années 80, du quotidien de la vie dans les camps mais elle a tu sa souffrance personnelle. « Ses silences étaient éloquents », rappelle Jean Noël Badaud, président de la section de l'Arac (Anciens Combattants) qui l'a bien connu.

« Elle organisait des réunions dans sa maison, se souvient son petit-fils, Cyrille Audrain. C'était une militante acharnée. Elle défendait la cause des travailleurs et celle des droits de la femme. Elle avait une grande liberté d'expression. » Elle aimait rencontrer les jeunes pour leur parler du devoir de mémoire. « Plus le temps passe et plus c'est dur, témoigne sa fille lucéenne, Martine. C'était une sacrée bonne femme. J'ai beaucoup d'admiration pour elle. On ne lui a pas assez dit. C'est mon seul regret. »

 Samedi 9 février, cérémonie à 14 h 30, place Jean-Losq

Mars

Lundi 11 mars 2013 / Ouest-France

Les liaisons dangereuses à la médiathèque

 

Après Roméo et Juliette de Shakespeare présenté au mois d'octobre, Chantal Volz, agrégée de lettres et usager de la médiathèque propose en mars une nouvelle conférence dans la série, Revisitons nos classiques. Elle évoquera, Les liaisons dangereuses, de Choderlos de Laclos, livre paru en 1 782 mais toujours d'actualité.

« Quel est l'intérêt de lire un roman composé de lettres ? Quels sont les jeux de la stratégie amoureuse dans le roman ? Dans quelle mesure l'ouvrage nous interroge-t-il sur la condition féminine ? » Avec un diaporama et des extraits de films, Chantal Volz tentera de répondre aux interrogations encore contemporaines de ce livre. Le but est de donner quelques clés de compréhension et l'envie de lire ce classique. Quand amour et stratégie se mêlent, découvrez les dangers des liaisons.

La prochaine conférence permettra de découvrir un autre ouvrage de la littérature : Si c'est un homme, de Primo Lévi.

Samedi 16 mars, à la médiathèque, de 11 h à 12h15. Entrée libre.

 

Avril

Lundi 22 avril 2013 / Ouest-France

Des liseuses électroniques à la médiathèque 

Chacune est préchargée avec une trentaine de livres numériques, romans récents, polars, documentaires et coups de coeur des bibliothécaires. Une liseuse peut contenir plus de mille titres. « C'est en fait une petite bibliothèque, explique Alexandra Goubin, stagiaire, étudiante en licence professionnelle et qui a mis en place le projet. C'est plus lent qu'une tablette ou un smartphone car on utilise de l'encre électronique. » 

L'intérêt ? « On a une autonomie d'un mois, c'est plus long que la tablette. De plus, on peut lire en pleine lumière sans se fatiguer les yeux. » Les seniors apprécient et la moitié des appareils est partie le premier jour.

Mieux qu'un livre

Ce dispositif comporte beaucoup d'avantages par rapport au livre classique. « On peut agrandir la taille de la police et le type d'écriture, détaille Patrice Copin, animateur multimédia à la médiathèque. C'est moins encombrant et plus léger. »

Elles sont lumineuses et réglables, pratiques pour lire dans la pénombre. On touche simplement pour changer de pages. Tout est paramétrable pour avoir la meilleure lecture. Plus besoin de marque-page. Mais l'outil a un coût, environ 100 €.

Tout est mis en oeuvre pour que chacun s'approprie l'objet. La liseuse est prêtée pour quatre semaines dans sa pochette de protection, avec une notice d'utilisation simplifiée, la liste des titres, un câble USB pour la recharger avant de la rendre et un questionnaire d'évaluation.

Pour obtenir une aide personnalisée ou des informations plus poussées sur l'utilisation des liseuses, il est possible de prendre rendez-vous auprès du responsable multimédia pour une initiation.

Contact. Médiathèque René Goscinny. Tél. 02 40 68 16 51.

 

Mai

 

Mardi 21 mai 2013 / Ouest-France

Les pirates débarquent pour la Fête du Jeu 

« Les pirates, c'est un thème qui plaît beaucoup aux jeunes et fait partie de leur imaginaire, explique Sandrine Simon-Delangle, responsable. Sur un espace pirate de 70 m2, avec île, bateaux, taverne et costumes, ils pourront de mettre dans la peau de leur personnage Barbe Noire ou Rackham Le Rouge et jouer dans le coin des Playmobils. » Les enfants auront la possibilité de se déguiser, de se maquiller et d'écouter des contes à 11 h et 15 h.

Une association ludique de Pré-en-Pail sera présente, Payaso Loco et animera la journée avec deux auteurs de jeu de l'association, Les Corsaires. Roberto Fraga, cet ancien douanier a créé des jeux de règles, comme la Danse des OEufs ou les Trésors de Mayas. Et Annick Loblet qui présentera Home Sweet Home et Merlin Zinzin.

Les amateurs pourront aussi retrouver les classiques du jeu sur le thème des pirates, dont Pic Pirates. Les familles rejoindront les espaces qui ont fait le succès des éditions précédentes : Kapla, jeux géants avec River Dragons et un jeu de Marrakech de 6 m sur 6 m ainsi que des jeux de motricité dans le jardin du multi-accueil et un stand d'activités manuelles. Sans oublier les traditionnelles pâtisseries et boissons.

Enfin, la médiathèque proposera une sélection de livres et de films sur le thème des pirates. L'an dernier, la fête du jeu avait réuni un millier de spectateurs dans son édition western.

Samedi 25 mai, de 11 h à 19 h, mail de l'Europe et esplanade de la mairie. Goûter à 16 h. Entrée libre. En cas de pluie, rendez-vous, salle Marc-Jaffret dans le dojo et la salle de ping-pong.

 

Juin

 

Samedi 01 juin 2013 / Ouest-France

Le prix de l'été lancé aujourd'hui à la médiathèque 

Christelle Jolliet présente les six romans sélectionnés

La présentation de la sélection et le lancement du grand prix de l'été se déroulent ce samedi 1 er juin à 11 h, à la salle polyvalente de la médiathèque. Pour faire partie du jury, il suffit de s'inscrire auprès du personnel par téléphone ou par mail. Les délibérations se dérouleront samedi 5 octobre, pour élire le nouveau prix de 2013.

Contact. Tél. 02 40 68 16 51 ou mediatheque@sainte-luce-loire.com

 

Octobre

 

Mardi 08 octobre 2013 / Ouest-France

Génération numérique : deux jours pour voir et réfléchir 

Yann, un jeune Lucéen sur sa tablette.

Des tablettes pour lire les journaux et voir des séries, les réseaux sociaux pour trouver un travail et se créer une e-réputation, des jeux vidéo en réseau plus réalistes que des films, un accès permanent à la musique et au cinéma, mais aussi la crainte de voir sa vie privée dévoilée...

« Qu'on le veuille ou non, le monde d'aujourd'hui et de demain est numérique et nous vivons actuellement une révolution aussi importante que le fut en son temps la révolution industrielle », commente Thierry Saurat, directeur du service communication. « Nouvelle façon de vivre, de travailler, de communiquer, de jouer, de se cultiver. Génération Numérique propose d'aborder la vie connectée sous tous ses aspects. » Ateliers, jeux, espaces d'échanges et de réflexion, il y en aura pour tous, novices, enfants et adultes, débranchés ou connectés.

Le programme du salon

Vendredi 11 octobre, de 15 h à 22 h : jeux en réseau et sur tablettes.

Samedi 12 octobre, à 10 h 30, 12 h et 14 h 30, dans le hall d'entrée : comment utiliser une tablette. A 11 h et 15 h, heure du conte pour les enfants de trois mois à 5 ans avec kamishibaï vidéo. A 15 h : projection du film, Trust, de David Schwimmer suivi d'un débat sur l'impact des nouvelles technologies dans la famille et au sein du couple.

Samedi toute la journée, des espaces thématiques permettront de participer aux ateliers : Et les parents dans tout ça, ou comment utiliser Facebook ? Et appréhender l'univers multimédia.

Le temps fort du salon sera la venue du sociologue Dominique Cardon pour une conférence sur l'identité numérique. Ce chercheur reconnu travaille sur les relations entre les usages des nouvelles technologies et les pratiques actuelles culturelles et médiatiques. « Sur les réseaux sociaux comme sur Internet, nous construisons d'une manière nouvelle notre identité, explique-t-il. Comment nous mettons-nous en scène ? Quels sont les apports et les risques de ces nouvelles relations numériques? » Autant de questions auxquelles il répondra.

 

Vendredi 11 et samedi 12 octobre, à la médiathèque René-Goscinny. Entrée libre.

Mai

l m m j v s d
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 

Recherche catalogue

Suivez-nous !